sf96 vignetteEn 1990, le vote de la loi dépénalisant partiellement l’avortement était une grande victoire. Bien que les conditions imposées étaient très strictes, elle permettait enfin aux femmes d’avorter dans de bonnes dispositions. Tel était le résultat d’un long combat dans lequel le monde laïque, entre autres, a joué un rôle important.

Aujourd’hui, rien n’a changé. Si cette loi a été un grand soulagement et a permis une pratique sortie de la clandestinité, l’avortement, faut-il le rappeler, n’est aujourd’hui pas un droit. Il figure toujours bel et bien dans le Code pénal, sous le titre « Des crimes et délits contre l’ordre des familles et la moralité publique ». Par ailleurs, les réticences de certains médecins à le pratiquer, en invoquant la clause de conscience, ainsi que la formation parfois insuffisante des étudiants constituent souvent autant d’obstacles pour les femmes qui souhaitent y avoir recours.

Ajoutons à cela un retour du discours anti-avortement et des structures très bien organisées qui le portent, et le tableau dressé incite à la plus grande vigilance.

C’est pourquoi il est grand temps de sortir l’avortement du code pénal. Pour enfin consacrer le droit des femmes à disposer de leur corps. Et pour que tous les moyens soient mis en œuvre à cette fin.

 

ico article Consulter les articles de S&F 96 | ico article Voir la version PDF

soutien sf ad2f5

À propos

Ils nous soutiennent

     sponsors 01
sponsors 02
sponsors 03 
           sponsors 06
sponsors 07 
      sponsors 05
sponsors 04
sponsors 08

CAL2009 LOGODEFINITIF Glossy Web

33-35, Boulevard de la Sauvenière
4000 Liège
Tél: 04 232 70 40
Fax: 04 222 27 74
Email: info@calliege.be

Google+

S5 Box

Register

*
*
*
*
*
*

Fields marked with an asterisk (*) are required.