bandeau sSF

Depuis plus de 20 ans, Salut & Fraternité propose un regard libre-exaministe sur les grands thèmes chers au mouvement laïque.

Outre les questions de société traitées à travers le dossier et les cartes blanches, le trimestriel du Centre d’Action Laïque de la Province de Liège propose un compte-rendu des activités et des engagements de l’association et un coup de projecteur sur une initiative d’une association laïque de la région liégeoise.

Il est tiré en 6000 exemplaires et comporte 16 pages.

Bonne lecture et si vous le souhaitez, soutenez-nous ! 

sf87-vignette« Les femmes gagnent 21 % de moins que les hommes ». Cette manchette d’un grand quotidien belge est sans nul doute percutante. L’article, qui date de mars dernier, précise toutefois que, hors temps partiel, ce chiffre tombe à 7 %. Et l’éditorialiste de se féliciter du rétrécissement de cet écart. Il n’y a pas de secret : une telle progression est bel et bien due au vote d’une loi en faveur des femmes.

En effet, dans tous les domaines où elles ont conquis des droits, il aura fallu une solide mobilisation pour faire pression sur les élus afin qu’ils modifient la législation : suffrage universel, contraception, droit à l’avortement, accession au compte en banque, etc. Et aujourd’hui, bon nombre de directives sont votées au niveau européen, pour s’imposer ensuite aux États membres. Un modus operandi qui mérite évidemment toute l’attention des citoyens : c’est en effet là qu’en matière d’égalité hommes-femmes et  de conquête des droits, beaucoup d’intérêts se jouent.

D’aucuns l’ont d’ailleurs bien compris. Ceux qui, sous couvert de discours pernicieux et d’arguments pseudo-progressistes, n’ont pour autres buts qu’un retour en arrière dans ces matières. « Pro-vie » autoproclamés, « anti-choix » avérés, ils sont les fers-de-lance d’un lobbying qui promeut des idées plus rétrogrades les unes que les autres, vestiges d’un autre temps. Plus effarant encore : certaines femmes de pouvoir, élues populistes européennes, utilisent leur féminité pour les promouvoir, légitimant par là-même un discours naturaliste qui, au fond, n’a jamais vraiment disparu des débats.

Nous le rappelions plus haut : ces droits sont le fruit de combats de longue haleine. À nous d’être vigilants pour ne pas les perdre !

 

ico article Consulter les articles de S&F 87 | ico article Voir la version E-book

sf86-vignetteL’art en tant que moyen d’expression est apparu très tôt dans l’histoire de l’Humanité. C’est notamment au travers de peintures rupestres que les premiers Hommes ont laissé une trace de leur existence. Rien d’étonnant, dès lors, à ce que le pouvoir s’y soit intéressé très tôt. Avec, comme dessein premier, de s’en servir comme support de communication.

Ce numéro de Salut & Fraternité envisage les relations qu’entretient l’art avec trois perspectives du pouvoir : politique, religieux et économique. Si le pouvoir politique a très vite compris le parti qu’il pouvait en tirer, les artistes n’ont pas manqué de critiquer ses représentants, parfois de manière bien virulente. La religion les a également instrumentalisés pour faire passer son message, souvent empreint de prosélytisme. Son iconographie a ainsi donné de fabuleuses œuvres d’art aujourd’hui préservées dans les musées. Enfin, il n’est pas rare d’entendre dire que l’art constitue une valeur refuge : un Monet a ainsi récemment été vendu à plus de 39 millions d’euros.

À côté des sommes faramineuses que génère un marché de l’art cadenassé par quelques entités, bon nombre d’artistes expriment, via de nouvelles formes, leurs points de vue sur la société dans laquelle ils vivent. Bien souvent, ils luttent pour créer mais sont cantonnés au statut précaire que leur réserve celle-ci.

Viscéralement attachée à une expression libre et multiple, la laïcité ne peut que les soutenir dans leur combat. L’art n’est-il en effet pas porteur de libre examen??

 

ico article Consulter les articles de S&F 86 | ico article Voir la version E-book

sf85

À l'automne prochain, l'exposition permanente Entre Galeries et Forges. Histoires d'une émancipation du Centre d'Action Laïque de la Province de Liège ouvrira ses portes à La Cité Miroir. Conçue sous la forme d'un voyage dans le temps, elle montrera que les actions collectives peuvent déboucher sur des victoires sociales, mais mettra aussi en lumière la mémoire des luttes ouvrières.

Les rapports de domination ont en effet toujours existé : ils sont l'œuvre d'une caste de riches aux stratégies affûtées pour asservir les masses laborieuses. Face à cette impudence, les citoyens possèdent un droit inaliénable, voire même un devoir de contestation. Car l'aliénation n'est pasirréversible : il suffit d'une étincelle pour que gronde la révolte qui mènera à la remise en cause des privilèges et à l'adoption d'une législation améliorant le droit et les conditions de vie des exploités.

Une manière de rappeler à la jeunesse que les conquêtes sociales sont le fruit de combats parfois longs et durs. Cette dernière n'hésite d'ailleurs pas à s'engager, utilisant ses propres moyens.

Il appartient en effet à chacun d'être vigilant pour que ces acquis sociaux ne soient pas détricotés. Et pour ce faire, il est essentiel de connaître le passé et de le mettre en regard du présent. Un lien que l'exposition permanente s'attellera à tisser.

ico article Consulter les articles de S&F 85 | ico article Voir la version E-book

sf-special-congres-ecole-mixite-egalite

L'école a toujours constitué une préoccupation laïque de premier plan. Actrice cruciale de la socialisation de l'enfant, elle a pour mission principale de former des futurs citoyens libres de leurs choix, autonomes et émancipés, capables de construire une société plus juste, égalitaire, fraternelle et solidaire. Ce n'est donc pas un hasard si le congrès du Centre d'Action Laïque de la Province de Liège, qui se déroulera le 10 mai prochain, sera centré sur l'éducation et l'enseignement.

À l'approche des élections fédérales du 25 mai, il lui paraît en effet important de rappeler son projet d'école. Avec, pour départ, deux postulats : primo, une école de l'égalité est indispensable. Elle doit offrir les conditions d'apprentissage appropriées pour tous les élèves, qui, si ces dernières sont réunies, sont tous capables d'apprendre. Secundo, la mixité sociale constitue à la fois un enjeu et un moyen pour réduire les inégalités.

Pour enrayer la ségrégation et la dualisation qui découlent du système scolaire actuel, le Centre d'Action Laïque de la Province de Liège formule quatre propositions que nous vous invitons à découvrir dans ce numéro spécial.

Nous vous attendons nombreux lors de notre congrès pour en débattre. Parce qu'une école laïque, porteuse de nos valeurs, ne doit définitivement pas être qu'une utopie.

ico article Consulter les articles de S&F Spécial : Congrès école mixité pour l'égalité
ico article Voir la version E-book

sf84

Après une dizaine d'années de négociations puis de travaux, durant laquelle le sort réservé à l'ancienne piscine de la Sauvenière a largement suscité la curiosité des Liégeois, la Cité Miroir ouvre enfin ses portes au public. Ce dernier aura l'occasion de découvrir ce pôle d'éducation, de débats, de culture et de mémoire en plein cœur de la ville.

Nul doute que les Liégeois vont se presser pour redécouvrir le bâtiment cher à leur histoire. Construit avec une vocation d'émancipation sociale, il a été inauguré en plein milieu de la seconde guerre mondiale, sous l'occupation nazie. Nombreux sont ceux qui se souviennent encore y avoir appris à nager ! Le Centre d'Action Laïque de la Province de Liège, par les valeurs qu'il défend, s'inscrira donc pleinement dans l'esprit du lieu.

Le travail de mémoire y sera également mis à l'honneur, notamment via le Centre de Recherches et d'Études sur la Transmission de la Mémoire (CTM), un pôle d'excellence inter-universitaire en la matière, qui prendra ses quartiers à la Cité Miroir. Le dialogue des cultures y trouvera lui aussi une place de choix :
le respect de la diversité culturelle est en effet le seul moyen de parvenir à un bien « vivre ensemble ».

Le programme d'activités est d'ores et déjà riche et varié : spectacles, conférences, débats seront proposés dans les prochaines semaines. Avec comme volonté affirmée de permettre à quiconque en pousse la porte de solliciter son libre examen, en s'y exprimant et en trouvant un écho à ses réflexions. Car c'est là la grande force du projet : proposer une interactivité fructueuse avec, d'une part, d'autres institutions culturelles de la Cité Ardente, et d'autre part, les visiteurs portés par leur soif de savoir.

ico article Consulter les articles de S&F 84ico article Voir la version E-book

soutien sf ad2f5

À propos

Ils nous soutiennent

     sponsors 01
sponsors 02
sponsors 03 
           sponsors 06
sponsors 07 
      sponsors 05
sponsors 04
sponsors 08

CAL2009 LOGODEFINITIF Glossy Web

33-35, Boulevard de la Sauvenière
4000 Liège
Tél: 04 232 70 40
Fax: 04 222 27 74
Email: info@calliege.be

Google+

S5 Box

Register

*
*
*
*
*
*

Fields marked with an asterisk (*) are required.